Matière à échanges

Pour le projet Matière à échanges, j’ai établi des partenariats avec les Incroyables comestibles de Victoriaville, la Ville de Victoriaville, la Coopérative La Manne et la Bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot afin d’aborder la question du développement durable et de l’agriculture urbaine. Est-ce possible de faire un rapprochement entre l’art, les gens de la communauté et le développement durable? À cet effet, j’ai participé ou créé des événements où j’ai pu mettre en place des espaces d’échanges et de créations de mars à juin 2017.

 _DSC0603

Voulez-vous échanger une semence contre un geste créatif?

J’étais présente lors de l’incroyable petite fête des semences des Incroyables comestibles de Victoriaville, le 12 mars dernier où j’ai proposé l’échange d’une semence contre un geste créatif. C’est ainsi que s’est constitué un véritable mandala coloré grâce à l’inventivité et à la participation nombreuse et enthousiaste des personnes présentes à l’événement.

Voulez-vous semer une graine d’espoir… et de fines herbes… contre une pièce de monnaie verte? Prenant l’apparence d’une jardinière d’espoir, j’ai arpenté la piste cyclable et le centre-ville de Victoriaville le week-end du 10 juin afin de demander l’aide des passants pour semer de l’espoir. Les semences d’espoir font désormais partie de l’aménagement comestible situé à l’avant de la Bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot instauré par les Incroyables comestibles de Victoriaville. La pièce de monnaie verte offerte en échange a été confectionnée l’automne dernier à partir de feuilles de choux et de laitues périmées cuites puis déshydratées.

 

Voulez-vous participer à la création de banderoles festives?

Le grand public a été invité à créer des banderoles festives et des petites œuvres éphémères, les 10 et 11 juin dernier à la Vélogare. Une kyrielle d’aliments perdus et déshydratés étaient disponibles offrant aux participants toute une diversité de textures, formes, couleurs et odeurs pour leurs créations. Les magnifiques compositions végétales réalisées seront exposées durant tout l’été à la Bibliothèque Charles-Édouard-Mailhot.

Projet soutenu par le Fonds spécial pour la médiation culturelle offert par la Ville de Victoriaville dans le cadre de son Entente de développement culturel

EnregistrerEnregistrer

Advertisements